Parlons-en

Second amendement, dites-vous ?

Second amendement, dites-vous ?

Columbine, Newtone, Charleston, Orlando et j’en passe. Qu’ont donc en commun ces villes qui viennent d’être précédemment citées ? Réponse : elles ont été les lieux de massacres perpétrés à l’aide d’arme à feu. Ce qui a eu pour conséquence de ramener le débat de la légitimité du port d’arme sur la table.

La Constitution américaine laisse une large place à la souveraineté nationale dans ces bills of rights, entendue comme un ensemble de dix commandements. Qu’en est-il donc de ce fameux second amendement ? Il s’agit d’un article de la Constitution américaine disposant du fait que tout citoyen américain a le droit de porter une arme. En effet, « le droit de chacun de posséder et de porter une arme ne doit pas être enfreint, pour ce qu’une milice bien organisée est nécessaire à la sécurité d’un Etat libre ».

Un problème d’interprétation ?

Le premier soucis est l’interprétation de cette règle. Pour mieux comprendre, plaçons-nous dans le contexte et ce, afin de comprendre pourquoi celui-ci est un jour rentrée en vigueur.

Nous sommes au 18ème siècle et la couronne anglaise décide d’interdire les colons de porter une arme et ceci, afin d’éviter toute rébellion. Cependant, lors de la guerre de l’indépendance, on décide d’établir une milice armée qui pourra se défendre elle-même, en cas d’agression étrangère. Cette milice est tout simplement une troupe de défense citoyenne pouvant être mobilisée par les Etats. En gros : un pur moyen de défense, compris aux Etats-unis comme une liberté essentielle et inhérente à tout citoyen américain.

Le soucis est donc simple, on parle bien de milice n’est-ce pas ? Cet amendement ne s’applique donc pas qu’aux troupes de défenses ? Il semble évidement que les conservateurs et la NRA – un puissant lobby – ait zappés cette partie de la disposition… Pour faire simple, les républicains revendiquent le droit du port d’arme, comme droit indissociable à la personne humaine comme l’est le droit à la liberté d’expression ou le droit de culte. En revanche, les démocrates affirment que cet amendement concerne uniquement les éventuelles milices organisées.

Un débat sans fin…

Qui a tord, qui a raison…Le débat est loin d’être clos, cependant la Cour Suprême a en 2008 confirmé que chaque citoyen américain se voit octroyer le droit de disposer d’une arme si ce dernier le souhaite.

En disposer ?

Les réglementations et conditions diffèrent selon les Etats, il faut seulement avoir 18 ans pour posséder une arme à feu et 21 ans pour en acheter en Floride. Dans certains Etats, on ne doit pas forcément faire enregistrer l’arme, déclarer sa perte ou son vol. Il existe une réel disparité des réglementations entourant le droit du port d’arme et les contrôles sont peu nombreuses et du moins inquiétantes.

Véritable droit ou lobbying malsain dans lequel l’argent est plus important que la sécurité et la vie humaine ?

Zahra H.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s